Exposition à la Fondation Azzedine ALAÏA

Posted on Posted in Art et Culture, Fashion

Jusqu’au 6 janvier 2019 prochain, l’Association Azzedine Alaïa présentera au 18, rue de la Verrerie dans le 4ème arrondissement de la capitale, les collections du célèbre artiste Azzedine Alaïa.

C’est en 1991, dans cet ancien atelier industriel, que le célèbre créateur Azzedine Alaïa installe son lieu de travail et de vie et qu’il fera ses défilés.

C’est aussi dans ce lieu que la Marquise de Pompadour, favorite de Louis XV, eut reçu son éducation sociale. Azzedine Alaïa connaissait depuis l’enfance la réputation de la Marquise de Pompadour qui le fascinait. Elle était pour lui une des grandes figures de l’histoire, la beauté d’une élégance assumée.

 

Sa collection printemps-été 1992 est la première qu’il conçoit dans cet espace. Elle est faite de références à la Marquise et à la cour de Versailles. Elle est aussi l’une des plus importantes que le couturier ait jamais créées. (115 passages lors de ce défilé).

C’est avec le cuir que le couturier passionné d’art et de culture française donne l’interprétation la plus étonnante de sa vision de la grande mode du XVIIIe siècle. Perforée, dentelée, la matière brute devient des bustiers, des ceintures et des corsets qui soulignent les tailles.

L’exposition s’accompagne d’un livre, « L’alchimie secrète d’une collection », édité par Prosper Assouline. En 1991 ce dernier se voit accorder un accès au studio et aux ateliers de travail d’Azzedine Alaïa, où règne une activité fiévreuse.

 
L’ASSOCIATION AZZEDINE ALAÏA

En 2007, le créateur a décidé de protéger son œuvre et sa collection d’art en fondant l’Association Azzedine Alaïa avec son partenaire de vie, le peintre Christoph von Weyhe, et son amie depuis plus de quarante ans, l’éditrice Carla Sozzani, afin que cette Association devienne une Fondation.

La Fondation Azzedine Alaïa prendra en charge le mécénat des programmes culturels de l’Association, et continuera d’abriter à Paris tous les trésors de la maison et de son créateur. Elle exposera le travail d’Azzedine Alaïa et les œuvres d’art de sa collection personnelle, à Paris et à Sidi Bou Saïd en Tunisie, la ville qu’il a tant aimée.

À Paris, on trouvera également une bibliothèque et une librairie dédiées à la mode et à la culture, au service de la recherche et du développement. L’Association Azzedine Alaïa attribuera également des bourses à des jeunes talents visionnaires de la mode.

 

Plus d’information : www.maison-alaia.com

Déborah Sebban

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *